Bio solutions + Abeilles

BIO SOLUTIONS ET ABEILLES

Herbicides et pesticides, non grata à Millau. Sur les 35 ha de parcs et espaces d’accompagnement, comme sur les 140 km linéaires de trottoirs, le traitement des mauvaises herbes s’effectue sans aucun produit phytosanitaire. En effet, Un plan communal de désherbage a été adopté en 2015, il prévoit les conditions de désherbage des différents secteurs de la ville. Depuis 2016, un arrêté municipal, s’appuyant sur le règlement sanitaire départemental, invite les riverains à nettoyer leur devant de porte : balayage, désherbage, déneigement … ; c’est une obligation pour les riverains d’entretenir les abords de sa propriété.

Sur les espaces publics, les agents municipaux recourent à plusieurs procédés de désherbage naturel :
Le désherbage thermique : respectueux de l’environnement, il est accepté par les normes de l’agriculture biologique. Il provoque un choc thermique, par brûlage à la flamme, afin d’affaiblir et dessécher la plante sans la brûler ni impacter la structure du sol. Il convient notamment pour les surfaces de bitume, pavés, gravillons. La Ville est dotée de trois désherbeurs thermiques traînés et deux désherbeurs thermiques portables. En 2016, une désherbeuse electrique à eau chaude a été acquise pour faciliter le travail des agents. De la même manière c’est le choc thermique qui permet de détruire les adventices. Ce nouvel engin autonome sillonnera les rues à partir de janvier 2017.
Le désherbage mécanique : les agents municipaux du service Cadre de Vie utilisent aussi des débroussailleurs ultra-légers à fil nylon ainsi que des réciprocateurs.

La Ville accorde une attention soutenue à la mise en œuvre de nouveaux procédés non toxiques et veille à la réduction des engrais.
Le désherbage chimique sur le territoire communal n’est plus utilisé que dans les cimetières, de façon curative et locale. Dans ce cas, le service municipal recourt à un désherbant anti-germinatif et proscrit rigoureusement tout herbicide à base de glyphosate.

millau paillage bio entretien espace vert

Traitement des insectes

Pour le traitement des insectes, le service municipal Cadre de Vie utilise désormais une solution biologique : le savon noir. Des pulvérisations sont effectuées régulièrement sur la plante ou sur l’arbre tous les dix jours environ. Les agents communaux recourent également au piégeage d’insectes ainsi qu’au lâcher de coccinelles (sur les érables de l’avenue Charles de Gaulle), afin de se débarrasser des pucerons.

Abeilles

Recensement en cours pour les butineuses

A l’initiative de l’Office Pour les Insectes et leur Environnement (OPIE) et en lien avec la Ville, des nichoirs ont été mis en place dans des arbres afin d’inventorier les insectes pollinisateurs et de favoriser leur nidification. Les abeilles sauvages prennent ainsi possession de ces fagots de tiges de sureau, bambou, ronces et buddleia installés dans les branches. Les spécialistes de l’OPIE viennent alors identifier ces hyménoptères des villes.
L’expérience a été lancée au printemps 2009 sur quatre sites : le jardin André Chamson à Naulas, le jardin botanique en centre ville, les arbres de la place de la Mégisserie non loin du Tarn, enfin la serre municipale. Des nichoirs supplémentaires vont être fabriqués par le service municipal Cadre de Vie afin d’étendre leur installation à d’autres espaces verts. Parmi les espèces recensées : l’osmie cornue, l’andrène, l’anthidie, l’abeille du lierre et celle de la scabieuse. Des guêpes comme le poliste butinant et l’oedynère ont également été identifiées.
Rappelons que la présence d’abeilles à miel et les abeilles solitaires constitue un bon marqueur écologique. Encourageant pour l’environnement millavois !

abeille