Propreté urbaine

Face aux déjections canines, aux détritus amoncelés au pied des arbres, aux chewing-gums sur le trottoir ou encore aux sacs poubelles déposés hors-délai, le maintien de la propreté en ville est un recommencement quotidien, du lundi au dimanche. Les agents du service municipal Ville Propre s’attellent à la tâche, en veillant à opérer en priorité sur les secteurs les plus sales.
Leur équipement : deux voitures bennes pour le ramassage des corbeilles et objets encombrants « intrus », un véhicule pour le nettoyage des 14 WC publics, une auto-laveuse pour le nettoyage des Halles, 1 aspirateur urbains, deux souffleuses à dos (pour les feuilles mortes), 2 laveuses, trois aspiratrices. Ils effectuent même quelques opérations de nettoyage approfondi dans certains quartiers, en relation avec les habitants.
Alors, propreté garantie ? Pas si simple ! Car sans la contribution des Millavois, rien n’est possible. Il suffit d’un déchet après le passage des balayeurs, d’une déjection canine peu après intervention des équipes, pour faire tâche dans le décor urbain. Le message est clair : la propreté de la ville est l’affaire de tous.

millau ville propre balayeuse

Quelques conseils

Contacter le service Ville propre
Des sacs poubelles qui s’entassent sur le trottoir en-dehors des heures de ramassage, des encombrants qui se cumulent au pied d’une corbeille, des déjections canines sur la chaussée puis sous la semelle, des tags… En prévenant dès que possible le Centre Technique Municipal au 05 65 60 97 40, vous pouvez contribuer à la propreté de Millau. Un réflexe citoyen pour ne pas laisser les saletés s’amonceler et les incivilités dégrader votre propre ville. N’hésitez pas !

Ramassage des déchets

Il y a des chiffres qui laissent songeur. En 2016, les agents du service municipal Ville Propre ont débarrassé les trottoirs de 2 100 sacs poubelles et 320 palettes déposés en dehors des heures habituelles de ramassage. Respecter les horaires de collecte, c’est respecter le paysage urbain de Millau : des sacs entassés au pied des platanes, ce n’est pas à « proprement » parler très esthétique. A fortiori quand les sacs sont éventrés par des félins ou canins ravis de l’aubaine. Alors en attendant que tout Millau soit équipé en conteneurs semi-enterrés et enterrés, veillez à respecter les jours et heures de collecte. Toutes les informations sur le site de la Communauté de Communes Millau Grands Causses, rubrique Services à la population.

Chewing-gums

Une négligence qui donne du fil à retordre aux passants malchanceux comme aux agents chargés du nettoyage urbain : le jet de chewing-gums sur le trottoir. Savez-vous que le service Ville Propre doit utiliser la haute pression (cinq secondes par chewing-gum !) pour décoller ce collant détritus ? De plus, un décapage est nécessaire afin d’effacer les traces et redonner une teinte unifiée au trottoir. Songez-y et jetez de préférence votre chewing-gum dans les corbeilles de ville.

Corbeilles

Millau est dotée de 315 corbeilles à papier. C’est bien le diable si vous n’en rencontrez pas une sur votre chemin à l’instant exact où vous vous apprêtiez à jeter un tract, un emballage plastique, un chewing-gum, un gobelet, un mégot (il y a aussi 20 cendriers en forme de cigarette filtre) ou tout autre détritus. A toutes fins utiles, rappelons que les déchets doivent être jetés dans les corbeilles et non pas à côté.

Encombrants

A savoir : une corbeille n’est pas un point de ralliement pour les encombrants. Le vieux sommier ou le téléviseur usagé, par exemple, ne sont pas à déposer sur la voie publique mais, comme les métaux, le bois, la ferraille et les gravats, à la déchetterie de la rue Bac. Ouverte du lundi au vendredi de 14h à 19h, le samedi de 9h à 12h et de 14h à 19h, ouverte le dimanche de 9h à 12h et fermée les jours fériés. Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez consulter le site de la Communauté de Communes Millau Grands Causses.

Tags
Une soixantaine de tags effacés en 2015, mais ce n’est pas un record à battre. Le service municipal Ville Propre s’attache à nettoyer les murs et façades tagués dans les meilleurs délais. Mais à savoir : ils ne peuvent intervenir sur une demeure privée qu’après le dépôt d’une main courante par le propriétaire au commissariat de police.

Affichage sauvage

L’affichage sauvage est une pratique illégale. Il existe des lieux et supports où l’affichage est autorisé, à commencer par les mobiliers urbains accueillant des affiches 120 x 176cm (réservation des périodes en Mairie) ainsi que 21 panneaux « Libres Paroles » répartis dans Millau.