Fleurissement / Arbres en ville

LES MAINS VERTES DE NOTRE VILLE

millau fleurs parcs jardins nature

Comment imaginer, que les équipes du service des Espaces Verts entretiennent 37 hectares de zone verte et 35 hectares d’espaces naturels ?
Entre le jardin de la Mairie, le Parc de la Victoire, qui s’étend sur 6 hectares et possède 1 800 arbres et 1 700 arbustes, le square André MALRAUX, le square André CHAMSON, les 17 giratoires aménagés et bien d’autres lieux, les agents de la ville s’activent tout au long de l’année, pour embellir les espaces publics, préserver l’environnement et la biodiversité.
Leurs actions sont vastes. Elles comprennent l’entretien des espaces naturels, l’élagage, l’arrosage, l’entretien des aires de jeux, les actions pédagogiques en milieu scolaire et les décorations des édifices publics.

Parallèlement à ce travail, des réflexions sont menées pour adopter de nouvelles techniques d’entretien, d’arrosage, afin d’optimiser la gestion durable des espaces verts. Formés régulièrement, les agents gardent présent à l’esprit la notion de préservation de l’environnement. Ainsi, les équipes ont recours à la protection biologique intégrée pour traiter les invasions d’insectes (pièges à phéromones, lâchers de coccinelles …). De même, des nichoirs ont été installés dans les parcs en lien avec la LPO. L’implantation d’hôtels à insectes permet d’attirer les insectes auxiliaires et de favoriser la pollinisation et la biodiversité.
Concernant le désherbage, la commune s’est engagée dans une démarche « zéro phyto » et a anticipé l’interdiction d’utilisation des produits phytosanitaires, prévue par le législateur pour le 31 décembre 2016.

Toutes ces démarches, ces initiatives, ces recherches vont dans une même direction, la sauvegarde de la nature et permettent à la Ville de Millau d’être labellisée « 3 Fleurs ».

Quelques chiffres :

Superficie des serres municipales : 2 320 m²,
Nombre de jardinières : 350,
Nombre d’arbres à tige : 6 500,
Nombre de plantes produites par an : 30 000,
400 ha de forêts communales gérées en lien avec l’ONF.

Arbres en ville

arbre-en-ville

La campagne annuelle d’élagage des arbres bordant les différentes avenues de la Ville vient de débuter. Celle-ci va se dérouler sur plusieurs semaines : de novembre à la fin janvier 2017.

Aujourd’hui, il est indispensable de tailler les arbres des boulevards car ils ont été plantés il y a plusieurs dizaines d’années et ont été, dès le départ, taillés et formés en « tête de chat » ; ceci a provoqué des pourritures au niveau de la coupe et une sensibilité particulière aux champignons lignivores. L’élagage apparaît donc nécessaire au vu des risques encourus : poids de l’arbre, risque de chutes de branches.

Pour ces raisons, le service Espaces Verts doit intervenir tous les 2 ans, sur l’ensemble des platanes de la ville, afin de maintenir ce principe de taille. De manière générale, les tailles sévères de coupe sont évitées et il est privilégié une taille d’entretien favorisant un port naturel des arbres d’alignement pour les nouvelles plantations. Les branches d’élagage sont broyées et transformées en copeaux de bois pour être réutilisés en paillage dans les massifs d’arbustes.

L’équipe municipale d’élagage comprend 5 agents dont 3 élagueurs grimpeurs. Cette équipe gère également l’entretien des espaces naturels : sentiers de randonnée et berges du Tarn. Comptant sur votre compréhension quant à la gène occasionnée le temps des travaux, le stationnement et la circulation sont interdits dans le périmètre des chantiers.

Renseignements : Service Cadre de Vie au 05 65 60 97 40.

Plus de 7 800 arbres sont recensés en milieu urbain communal. Des érables aux platanes via les conifères, tilleuls, charmes, pins noirs, frênes, marronniers, sophoras, aulnes, prunus, pins sylvestres, pour ne mentionner que les principales essences.

Le service municipal Cadre de Vie a établi une fiche pour chacun des arbres, détaillant ses dimensions et son état physique. Ce suivi permet d’évaluer la dangerosité d’un arbre. En 2010, la présence de champignons lignivores qui s’attaquent au bois, a engendré le pourrissement d’une vingtaine de platanes, avec risque de chutes des branches charpentières. Il a donc été procédé à l’abattage puis au remplacement de ces arbres. Des essences reflétant la biodiversité ont été choisies, telles les gleditsia, arbres de Judée, charmes. Avenue du pont Lerouge, ont été plantés des platanes résistant au chancre coloré : un champignon qui entraîne le dépérissement de platanes initialement sains.

Chaque année, le service Espaces Verts replante de nouveaux arbres afin d’améliorer l’environnement de notre ville.